Forum sur l'Histoire Médiévale de la Bourgogne et de la Franche-Comté

Pour écrire ou répondre à un message du forum,
vous devez vous inscrire, une première fois.
Enregistrement simplifié : un identifiant, un mot de passe.
Alors n'hésitez pas !!


Obtenez 1000 visiteurs rapidement !
Obtenez 1000 visiteurs rapidement !
Outils webmasters Compteur Chat Forum Sondage Découverte Référeur


M'inscrire M'inscrire Me connecter Me connecter Mot de passe oublié Mot de passe oublié Retour au forum Retour au forum



  Pages: 1
Poster un nouveau message Répondre au message
Auteur Message
   Trier par date décroissante
Mourey
Posté le:
2/12/2011 23:12
Sujet du message:
Le castrum de Taisey et Savaric de Vergy
Répondre            
Email:
emile@mourey.com
Site Internet:
http://www.bibracte.com
Bonjour,

Je pense qu’on peut dater la charte de l’évêque Gaultier de Couches vers 1096 puisque c’est à cette date que Geoffroy de Donzy part en croisade et que Savaric acquiert de lui la moitié du comté de Chalon (partie sud avec le castrum de Taisey), Guillaume de Chalon restant propriétaire de la moitié nord avec le château de Mont-Saint-Vincent, l’évêque restant propriétaire de la ville. J’ai retraduit cette charte et j’en arrive à une interprétation tout à fait différente de celle qui a encore cours.

En fait, Savaric de Vergy n’a engagé que des revenus mais il est resté, en droit, comte en titre de sa moitié sud de Comté.

Quand il est dit seigneur de Chatel-Censoir, d’une partie de Vergy et du châtelet d’outre-Saône , il faut comprendre qu’il est seigneur du château de Taisey qui contrôle sa moitié de comté sud.

Qu’il ait commencé à céder ou à vendre partie de son comté au duc de Bourgogne entre 1100 et 1114, date de sa mort, cela est en accord avec le fait que celui-ci ajoute à ses titres celui de comte de Chalon.

Lorsqu’en 1168, Huon de Bourgogne, son fils, est dit est seigneur du castrum de Cabillo (Archives départementales de la Côte d'Or, fonds de Maizières, carton 619, charte publiée par Petit, loc. cit.), et même comte de Chalon, il s’agit toujours de la moitié du comté sud et du château de Taisey.

Mais, en 1167/68, Louis VII, roi de France, intervient en Bourgogne. Il est accompagné d’un chevalier nommé Guillaume des Barres , père du Guillaume des Barres de Bouvines. Et ce Guillaume des Barres prend possession du château, puisqu’il le représente sur son sceau de 1177. A noter qu’Huon de Bourgogne meurt en 1171.

Question : je comprends que Louis VII ait installé son chevalier Guillaume des Barres dans ce castrum pour tenir la région, mais comment a-t-il régularisé, en droit, la situation vis à vis des héritiers de Huon ou même de Savaric (si la vente avait été forcée)?

Autre question : quelle est la première épouse de ce chevalier, mère du fameux Guillaume des Barres de Bouvines, né vers 1160 (puisque ce ne peut être Hellissende de Chaumont que son père n’a épousée qu’en 1170)… une mystérieuse Petronille?

Autre question : Le mariage de Jean de Chalon (moitié de comté nord) avec Mahaut de Bourgogne, fille du duc, signifie que celle-ci a apporté dans la corbeille le demi-comté sud. C’est une sorte de régularisation. Et l’échange du comté qui a suivi est un arrangement qui a dû satisfaire les deux parties mais probablement au détriment des territoires plus à l’est qui gravitaient auparavant dans l’influence germanique.

Que pensez-vous de tout cela? Souhaitez-vous que je vous adresse la traduction que j'ai faite de la charte précitée. Voyez également ma remise en question du site du monastère de saint Marcel : http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=88356

Pour les sceaux, voir http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/le-tresor-des-templiers-42908




 

Mourey
Posté le:
3/12/2011 10:27
Sujet du message:
Le castrum de Taisey et Savaric de Vergy
Répondre            
Email:
emile@mourey.com
Site Internet:
http://www.bibracte.com
Suite à mon précédent message et réflexion faite, la question n’est pas de savoir si le droit féodal a été respecté; il l’a été puisque, finalement, l’héritier du demi comté nord, Jean de Chalon, a conservé sa moitié et que, de même, l’héritière du demi comté sud, Mahaut de Bourgogne, suite à des rachats, ou des pseudo rachats par le duc. Le mariage de Jean de Chalon avec Mahaut a résolu tous les litiges qui pouvaient subsister en ramenant les deux moitiés de comté au comté d’origine. La présence des Guillaume des Barres se justifie, en droit, par une volonté du roi de “préserver” … évidemment dans l’intérêt du royaume de France. Nous avons là l’exemple très intéressant d’une stratégie matrimoniale à la française pour contrer une stratégie matrimoniale sous influence germanique.

La véritable question est de savoir si la ville de Chalon et la Société d’Histoire de cette ville, ainsi que les historiens bourguignons, vont continuer à placer le châtelet historique des comtes de Chalon dans la ville du III ème siècle des bords de Saône ou dans la ville primitive, illustre Orbandale, de César et de Strabon, que je place sur la hauteur de Taisey, comme le prouve, entre autres, la charte de l’évêque Gaultier de Couches.

L’interprétation de cette charte se faisant en fonction de la localisation du monastère de Saint Marcel, je remarque que la publication de mon argumentation dans le journal de Saône-et-Loire du 18 mars n’a pas été contestée. http://www.lejsl.com/edition-de-chalon/2011/03/18/abbaye-de-st-marcel-a-sevrey.
 

Rosset
Posté le:
14/12/2012 13:59
Sujet du message:
RE: Le castrum de Taisey et Savaric de Vergy
Répondre            
 
HUON DE BOURGOGNE a eu une fille, Sibylle, mentionnée par toutes les chronologies. Plus rarement on trouve le nom d'un fils, Guillaume, dont on trouve trace dans le Cartulaire de la Ferté-sur-Grosne (voir Duby), ainsi résumée par Charles Cawley dans Medieval Lands:

GUILLAUME de Bourgogne dit de Chalon (-after 1186). Seigneur du Châtelet-Chalon 1171. "Guillelmus Cabilonensis" confirmed a donation to Ferté-sur-Grosne made by "pater eius Huo et avunculus eius atque avus, comites Cabilonenses", by charter dated 1186.

Pourrait-il y avoir confusion avec Guillaume des Barres, malgré le fait que ledit Guillaume est bien fils de Huon et neveu du comte de Chalon selon ce texte ?
 

Mourey
Posté le:
9/5/2013 10:59
Sujet du message:
le castrum de Taisey et Savaric de Vergy
Répondre            
Email:
emile@mourey.com
Site Internet:
http://www.bibracte.com
Bonjour, votre information est intéressante mais s'inscrit dans l'imbroglio qui a suivi le partage du comté de Chalon et l'intervention de Louis VII en Bourgogne dont le château de Taisey est l'enjeu (en 1167/6Cool. C'est un véritable casse-tête. http://racineshistoire.free.fr/LGN/PDF/des_Barres.pdf

Si dans l'ancien comté sud de Chalon, ce château, d'après les sceaux, est occupé par un premier Guillaume des Barres en 1177, puis par son petit-fils en 1200 et 1246, cela signifie que votre Guillelmus de la charte de 1186 n'y siégeait pas, ce qui ne l'empêchait pas de se dire seigneur du châtelet-Chalon en 1171, à la mort de son père Huon, avant que le premier Guillaume des barres s'y installe. A noter que si le Guillaume des Barres du sceau de 1200 se dit comte de Chalon, c'est par son mariage avec la comtesse Béatrice, fille et héritière de la moitié nord du comté de Chalon alors que Huon était comte de la moitié sud du comté, probablement suite à rachat par le duc son père.

Il s'ensuit que ce Guillelmus est bien fils de son père Huon, comte, neveu de Jean de Chalon fils de Béatrice suite au mariage de celui-ci avec Mahaut, soeur de Huon. Quant à l'avunculus, cela pourrait être le Guillaume de Chalon, père de Béatrice. Il faudrait retrouver la donation originelle et vérifier mais je ne pense pas en avoir le temps.

Merci pour votre commentaire.
 

Poster un nouveau message Répondre au message
  Pages: 1

M'inscrire M'inscrire Me connecter Me connecter Mot de passe oublié Mot de passe oublié Retour au forum Retour au forum




Pour apercevoir tous les messages
d'un message principal, cocher la case après le titre du message.