Forum sur l'Histoire Médiévale de la Bourgogne et de la Franche-Comté

Pour écrire ou répondre à un message du forum,
vous devez vous inscrire, une première fois.
Enregistrement simplifié : un identifiant, un mot de passe.
Alors n'hésitez pas !!


Obtenez 1000 visiteurs rapidement !
Obtenez 1000 visiteurs rapidement !
Outils webmasters Compteur Chat Forum Sondage Découverte Référeur


M'inscrire M'inscrire Me connecter Me connecter Mot de passe oublié Mot de passe oublié Retour au forum Retour au forum



  Pages: 1
Poster un nouveau message Répondre au message
Auteur Message
   Trier par date décroissante
stéfanpucci
Posté le:
7/7/2008 00:55
Sujet du message:
Le Vicomté de Vesoul
Répondre            
 
Voici une description du Vicomté de Vesoul, qui pourrait expliquer l'influence et le pouvoir de la famille de Traves ancien Vicomte de Vesoul (auquel j'assimile, par raccourci, la famille de Ray/de la Roche-sur-l'Ognon) sur les territoires de l'Ognon et du Lomont.

"Quand les cinq comtés de Port, Warasch, Scoding, Amaous et Besançon, qui formaient les principales divisions de notre province, devinrent des vicomtés, le vicomte de Port eut sa résidence à Vesoul, et, à raison de la désuétude dans laquelle avait fmi par tomber à son tour la dénomination de Port ou des Portisiens, il prit le titre de VICOMTE DE VESOUL.
...
Sur les dernières années du Xe siècle, le fondateur de la première dynastie de nos comtes souverains et héréditaires, Othon-Guillaume, remplaça par des vicomtes les cinq comtes inférieurs qui gouvernaient sous son autorité les cinq grandes divisions de la province. Ce prince était fier de son titre de comte, disent nos historiens , et ne voulait le partager avec personne.
Il fit du comté de Port une vicomté, à laquelle il restitua le nom du chef-lieu effectif, en l'appelant vicomte de Vesoul. C'est en effet de cette époque que l'on voit figurer dans nos annales la vicomté de Vesoul , qui fut laissée ou donnée en fief aux seigneurs de l'illustre maison de Faucogney.
La suppression des comtés ne paraît pas avoir entraîné le remaniement des cinq grandes divisions ou des cinq grands ressorts établis dans la province : le nombre des vicomtés ne dépassa pas le nombre des comtés supprimés.
Il est d'ailleurs deux considérations particulières qui tendent à démontrer que le ressort de Vesoul ne fut point modifié.
D'après dom Grappin (Almanach de la Franche-Comté pour 1785), le comté de Port comprenait « l'espace qui règne depuis le mont de Vôge jusqu'aux portes de Besançon. » La vicomté de Vesoul occupait également cet intervalle. On le voit par une sentence que le vicomte Lanfroid rendit en 1199 : l'une des parties était l'abbaye de Bellevaux située sur les bords de l'Ognon, et les juges, choisis par le vicomte dans le ressort de la vicomté, suivant l'usage du temps, étaient l'abbé de La Charité, le prieur du Marteroy, le doyen de Traves, le sire de Roche et le maire de Vesoul.
Une autre raison de croire que la vicomté eut exactement l'étendue et les limites du comté , c'est que plus tard , au XIII siècle , quand fut créé le bailliage d'Amont dont Vesoul fut aussi le chef-lieu, ce ressort judiciaire conserva la circonscription traditionnelle; il s'étendit comme le comté de Port et comme l'ancien pagus de Vesoul, du mont de Vôge aux portes de Besançon."

"Mémoires de la Commission d'archéologie" De Commission d'archéologie de la Haute-Saône août 1839
 

gilles.maillet
Posté le:
13/7/2008 20:51
Sujet du message:
Le Vicomté de Vesoul
Répondre            
Site Internet:
http://gilles.maillet.free.fr
Eléments pour clarifier le débat sur l’origine de la vicomté de Vesoul.

La formation du diocèse de Besançon, sous les Carolingiens. 5 pagi se sont formés : pagus Warascorum ou Warascus, en français Varais (tient son nom des Warasques, peuple germanique), avec chef-lieu Besançon ; pagus Scotingorum ou Scodingum, en français Escuens (tient son nom des Scotingis, peuple burgonde), avec chef-lieu Lons ; pagus Amaus ou Emaus, en français Amous, avec chef-lieu Dole ; pagus Portensis, en français Portois, avec chef-lieu Port sur Saône ; pagus Alsegaudia, en français Elsgau ou Ajoye, qui donnera les comtés féodaux de Montbéliard, Ferrette et La Roche en Montagne, ce pagus faisait frontière entre la Bourgogne et l’Alsace. Les 4 pagi (Varais, Escuens, Amous et Portois) formeront le futur comté de Bourgogne.

Les rois carolingiens plaçaient à la tête de ces pagi, des comtes. Mais très tôt, le comte de Varais avait une certaine prépondérance sur les autres comtes, certainement dû, à la présence de l’archevêché (Besançon) dans son comté. Dès le Xème siècle, Hugues le Noir (914-952) fut comte de Varais (en 914), mais aussi de Portois (en 918 ), et portait également le titre d’archi-comte de Haute-Bourgogne. Ses successeurs Liétaud (952-965) et Aubri II (965-982) portaient le titre de comte de Besançon, dans les chartes on lit aussi « comes burgundiae », soit comte de Bourgogne. A Aubri II, succéda Otte-Guillaume (voir sur mon site le récit sur ce personnage), mais il récupéra les mêmes terres que ces prédécesseurs et exerça son autorité de 982 à 1026. Son fils Renaud (1026-1057) fut le premier qualifié de comte de Bourgogne et inaugura le titre héréditaire de comte palatin de Bourgogne.

Depuis Hugues le Noir, les autres comtes des autres pagi, s’ils étaient encore comtes, étaient sous l’autorité du comte de Besançon. J’ai un doute sur le titre de comte, je devrais certainement dire vicomte, car en 972, soit dix ans avant l’arrivée de Otte-Guillaume au pouvoir, le vicomte de Vesoul, Richard subit une attaque du duc de Bourgogne et du comte de Chalon. Cet événement permet déjà de dire que le chef-lieu du Portois s’est déplacé de Port sur Saône à Vesoul.

Aussi la famille de Traves, qui porta le titre de Vicomte de Vesoul, arriva 100 ans (Hugues de Traves v 1073) après l’événement de Richard de Vesoul. Les comtes de Bourgogne étaient alors bien implantés et l’un des plus grands comtes de Bourgogne, Guillaume Ier (1057-1087) dominait la province sans contestation.

Il y a dans ce document « Mémoires de la Commission d'archéologie de la Haute-Saône août 1839 » des imprécisions et des raccourcis et même des erreurs qui ne sont pas en phase avec les événements observés.
 

Poster un nouveau message Répondre au message
  Pages: 1

M'inscrire M'inscrire Me connecter Me connecter Mot de passe oublié Mot de passe oublié Retour au forum Retour au forum




Pour apercevoir tous les messages
d'un message principal, cocher la case après le titre du message.