Forum sur l'Histoire Médiévale de la Bourgogne et de la Franche-Comté

Pour écrire ou répondre à un message du forum,
vous devez vous inscrire, une première fois.
Enregistrement simplifié : un identifiant, un mot de passe.
Alors n'hésitez pas !!


Obtenez 1000 visiteurs rapidement !
Obtenez 1000 visiteurs rapidement !
Outils webmasters Compteur Chat Forum Sondage Découverte Référeur


M'inscrire M'inscrire Me connecter Me connecter Mot de passe oublié Mot de passe oublié Retour au forum Retour au forum



  Pages: 1
Poster un nouveau message Répondre au message
Auteur Message
   Trier par date décroissante
stéfanpucci
Posté le:
4/5/2008 08:41
Sujet du message:
Les Seigneurs de Molay
Répondre            
 
Existe-t-il une généalogie des Seigneurs de Molay dans le canton de Vitrey-sur-Mance ? Cette Seigneurie était vassale de la Rochelle.

voir Jacques de Molay sur Wikipedia
 

stéfanpucci
Posté le:
7/7/2008 00:01
Sujet du message:
Molay
Répondre            
 
"On a cru longtemps que Jacques de Molay tirait son nom d'un village situé aux environs de Dole, et qu'il était un cadet de la maison de Longwy. C'est l'opinion des auteurs des Auteurs de l'Art de vérifier les dates, reproduite par l'abbé de Billy ( II , p. 146 ), et adoptée par M. Clerc ( 11 , p. 15 ).
M. Duvernoy a découvert une autre famille de Molay, dont le premier membre connu, Aimé, chevalier, céda, en 1158, ses droits sur Etrey et Fretigney au monastère de La Charité. Girard de Molay, qui vivait en 1253, était vassal de Jacques de Vellefaux , sire de la Rochelle, et arrière-vassal de Henri de Vergy, sénéchal de Bourgogne. Il laissa deux fils, Jacques, qui mourut grand-maître des Templiers, et Girard, qui réunit au fief de Molay celui de Bombouillon. Cette maison s'éteignit dans la personne de Guillaume, vicaire-général de Besançon, en 1344, La terre dont elle portait le nom fait partie du canton actuel de Vitrey.
La tradition du Pays confirme le sentiment de M. Duvernoy, Elle raconte qu'on voit apparaître, à une certaine heure de la nuit, dans une forêt voisine de Molay, une grande figure couverte d'un long Manteau Blanc sur lequel se détache une croix rouge, ce costume était celui des chevaliers du Temple."

"Histoire des diocèses de Besançon et de Saint-Claude" par le Père Jean François Nicolas RICHARD curé de Dambelin LIBRAIRIE ECCLESIASTIQUE DE CORNU 1851
 

jorgen
Posté le:
25/7/2008 23:32
Sujet du message:
quelques questions...
Répondre            
 
et bien c'est bien ce que j'affirmais jacques de molay est haut saônois, molay n'est pas si loin de vitrey ni de fouvent ......
sur une idée quelque peu farfelue on m'aurait chuchoter à l'oreille
que le blason de jacques de molay était un blason de bâtard.... lui aurait il permis d'obtenir sa place en tant que grand maitre du temple s'il avait eu un lien avec la famille de vergy ....notons que cette famille était assez représentée en franche comté au "parlement"...
 

stéfanpucci
Posté le:
7/10/2009 22:24
Sujet du message:
Molay
Répondre            
 
dans "Acta Templarorium de Jean-Luc ALIAS : "...Molay, dans les environs de Gray, dont la seigneurie, au XIIIeme siècle appartenait aussi à un grand Seigneur Henri de Vergy, Sire de Mirebel, Sénéchal de Bourgogne, qui aurait bien pu avoir un fils cadet qui aurait reçu le nom de Molay. On peut voir au sujet de cette possession un acte de 1256 qui existe aux archives de Dijon"

voir aussi "Mémoires de la Commission d'archéologie, Volumes 1-2" sur Google Book.
Moela l'emboerba, selon le dicton populaire.
Ce village est divisé en Molay-la-Ville et Molay-Laître ; il l'était déjà de-même avant l'année 1418.

A Molay naquit, vers le milieu du XIII siècle, le dernier grand-maître des Templiers, Jacques de Molay, que tous les historiens ont fait, à tort, de l'illustre famille de Longwy. Il eut pour père Aimé, chevalier de Molay, et pour parrain Jacques de Vellefaux, dit de La Rochelle, dont Aimé était vassal.

Olivier de Longwy (1439) et Jean, seigneur de Richecourt (1450), achetèrent de Jean de Vergy IV la terre de Molay, et la lui revendirent successivement : le premier en 1443, le second en 1451.

La veuve non désignée de Raymond de Molers (Molay) ;
leurs fils également décédés, Ansissus et Hugo (1097).
Aimé de Molay a deux fils; il cède au couvent de la Charité ses droits dans les églises de Freligney et d'Etrey (118Cool.

Pierre de Molay, prêtre (1213).

Gérard de Molay, chevalier. Jacques de Vellefaux, chevalier, seigneur de la Rochelle, nommé Jacques de la Rochelle, seigneur de Vellefaux, était son suzerain, et vassale pour ledit fief de Henri de Vergy, sénéchal de Bourgogne(1255-60).

Aimé, chevalier de Molay, possédait à Nantouard, Angirey, Vellefaux (1261-62).

Gérard de Molay, écuyer, tient de Vaucher de Montfaucon la maison forte de Bonboillon (1305-15).

Elisabeth de Molay, seconde femme de Ferry de Châtillont Guyotte (1334).

Guillaume de Molayo, legum profes. officialis Bisuntinus, Vicarius archiepisc. et canonicus (1342-44)
 

Poster un nouveau message Répondre au message
  Pages: 1

M'inscrire M'inscrire Me connecter Me connecter Mot de passe oublié Mot de passe oublié Retour au forum Retour au forum




Pour apercevoir tous les messages
d'un message principal, cocher la case après le titre du message.