Forum sur l'Histoire Médiévale de la Bourgogne et de la Franche-Comté

Pour écrire ou répondre à un message du forum,
vous devez vous inscrire, une première fois.
Enregistrement simplifié : un identifiant, un mot de passe.
Alors n'hésitez pas !!


Obtenez 1000 visiteurs rapidement !
Obtenez 1000 visiteurs rapidement !
Outils webmasters Compteur Chat Forum Sondage Découverte Référeur


M'inscrire M'inscrire Me connecter Me connecter Mot de passe oublié Mot de passe oublié Retour au forum Retour au forum



  Pages: 1
Poster un nouveau message Répondre au message
Auteur Message
   Trier par date décroissante
antoine
France
Posté le:
1/8/2006 11:43
Sujet du message:
de Beaujeu
Répondre            
Email:
antoine-andre@wanadoo.fr
 
je recherche la généalogie de la famille de Beaujeu de Beaujeu-sur-saône 70100.Pouvez-vous m'indiquers'ils existent des documents sur cette branche des de Beaujeu. 

Stéfan
Monaco
Posté le:
21/12/2006 14:41
Sujet du message:
Les Sires de Beaujeu
Répondre            
Site Internet:
http://perso.orange.fr/communautedecommunesdes4rivieres/beaujeuhistoire.html
Armes de Beaujeu : "de sable à trois jumelles d'argent"

Sur le lien plus haut vous trouverez l'histoire de Beaujeu laquelle est depuis l'origine associées à celle de Seveux.

Les premiers Seigneurs connus sont Pons de Beaujeu et à son frère Irmuin de Seveux(Chronique de Bèze en 1093). Comme vous le lirez sur le site de l'histoire de Beaujeu, deux familles de Beaujeu vraisemblablement issues de la même souche se sont partagées le pouvoir.
Cette Seigneurie passe dans la Maison de Ray en 1382.
 

Stéfan
Monaco
Posté le:
29/1/2007 22:27
Sujet du message:
Les Sires de Beaujeu Franche Comté
Répondre            
 
J'avais communiqué dernièrement les armes de Beaujeu Franche Comté : "de sable à trois jumelles d'argent" (Dictionnaire de la Noblesse).

Hors Armorial de J.B. RIETSTAP donne pour Beaujeu Franche Comté : "de gueules, à cinq trangles d'argent" (Beaujeu, de la Franche-Comté). Cette dernière famille aurait eu pour Devise: "A TOUT VENANT BEAUJEU".(Armorial de J.B. RIETSTAP)

autre variante inversée :
D'argent, à cinq trangles de gueules. (Arm. de Dcy).

ou sous la forme suivante :
Burelé d'argent et de gueules. D'argent, à cinq trangles de gueules. (Arm. de Dcy). (Alias: Écartelé: aux 1 et 4, burelé d'or et de gueules (Beaujeu); aux 2 et 3, d'azur, au sautoir d'or, cantonné de quatre étoiles du même. Devise: OMNIA MORTE RUUNT. (Armorial de J.B. RIETSTAP)


j'avais aussi indiqué que deux familles de Beaujeu vraisemblablement issues de la même souche se sont partagées le pouvoir de cette Seigneurie. Aurait-il existé alors des armes pour chacune de ces deux familles ?

Peut-être Gilles pouvez-vous confirmer ou infirmer ces blasons ?

A noter aussi l'existence de familles de Beaujeu portant à la fois les armes de Beaujeu Beaujolais et celles de Beaujeu Franche Comté :

- famille de Beaujeu,
Écartelé: aux 1 et 4, d'or, au lion de sable, armé et lampassé de gueules, au lambel de cinq pendants de gueules, brochant sur le lion (Beaujeu ancien); aux 2 et 3, de gueules, à cinq trangles d'argent (Beaujeu, de la Franche-Comté). Supports: deux griffons d'or. Devise: A TOUS VENANTS BEAUJEU (Armorial de J.B. RIETSTAP)

-famille de Beaujeu-Jauge,
Écartelé: aux 1 et 4, d'or, au lion de sable, armé et lampassé de gueules, au lambel de cinq pendants de gueules, brochant sur le lion (Beaujeu, en Beaujolais); aux 2 et 3, de gueules, à cinq trangles d'argent (Beaujeu, de la Franche-Comté). Supports: deux griffons d'or. Devise: A TOUT VENANT BEAUJEU. (Armorial de J.B. RIETSTAP)

----- Message d'origine -----
Armes de Beaujeu : "de sable à trois jumelles d'argent"

Sur le lien plus haut vous trouverez l'histoire de Beaujeu laquelle est depuis l'origine associées à celle de Seveux.

Les premiers Seigneurs connus sont Pons de Beaujeu et à son frère Irmuin de Seveux(Chronique de Bèze en 1093). Comme vous le lirez sur le site de l'histoire de Beaujeu, deux familles de Beaujeu vraisemblablement issues de la même souche se sont partagées le pouvoir.
Cette Seigneurie passe dans la Maison de Ray en 1382.

 

Stéfan
Monaco
Posté le:
12/2/2007 12:25
Sujet du message:
Armes de Beaujeu Franche Comté
Répondre            
 
1) Armes attribuées à la famille de Beaujeu-Saint-Vallier "canelé d'argent et de gueules, de 10 pièces, sous un écu incliné à gauche et surmonté d'un lambrequin, armes de Beaujeu (dans le champ)"

2)Armes de Beaujeu Franche Comté "de sable à trois jumelles d'argent" (Dictionnaire de la Noblesse François Aubert de la Chenaye Desbois ).

3)Armes de Beaujeu Franche Comté : "de gueules, à cinq trangles d'argent" (Beaujeu, de la Franche-Comté). Cette dernière famille aurait eu pour Devise: "A TOUT VENANT BEAUJEU".(Armorial de J.B. RIETSTAP)
ou autre variante inversée :
D'argent, à cinq trangles de gueules. (Arm. de Dcy).
ou sous la forme suivante :
Burelé d'argent et de gueules. D'argent, à cinq trangles de gueules. (Arm. de Dcy). (Alias: Écartelé: aux 1 et 4, burelé d'or et de gueules (Beaujeu); aux 2 et 3, d'azur, au sautoir d'or, cantonné de quatre étoiles du même. Devise: OMNIA MORTE RUUNT. (Armorial de J.B. RIETSTAP)
 

Annette Laporte
Canada
Posté le:
18/2/2007 06:39
Sujet du message:
RE: Beaujeu & Seveux
Répondre            
Email:
annette.laporte000@sympatico.ca
 
Qui sont les descendants de Claude de Laporte, Seigneur de Saint Georges?


----- Message d'origine -----

Ce que je peux répondre sur la famille de Ray dont je dispose de quelques éléements dans mon dernier livre co-écrit avec Jean GOUGET - Les comtes de Blois et de Champagne et leur descendance agnatique - Perrigny sur l'Ognon - Saint Séastien de Morsent 2004

Antoine de RAY, sgr de Seveux (+ 1490)
x Jeanne de VIENNE, dame de Roulans (c.1472)

d'où :

François de RAY, sgr de Seveux (+ 1516)
x Claude de HANGEST, dame de Pleur
d'où :

Jean de RAY, sgr de Seveux (+ 1526)
x Philibert de GOUX, dit de Rupt
d'où :

Marguerite de RAY, dame de SEVEUX (c. 1570)
x Louis de PONTAILLER, baron de Talmay (+ 1566)

Source dans mon livre arbre généalogique AS p. 324

Je vous laisse également ces renseignements :

pp. 304-307

XVIII




LOUIS (+ avant le 19.10.1566)
baron de Talmay, seigneur d'Heuilley, Drambon, Barges, Jancigny, Vault-le-Ferry, Rigny-sur-Saône, Balagny-les-Senlis j.u.., chevalier de l’Ordre de Saint-Michel.

Quand en 1531, Louis de Pontailler épouse Marguerite de Ray, il n'est encore que seigneur de Vault. Il doit probablement passer les premières années qui suivent son mariage dans les terres provenant de sa femme. En 1539, il est lieutenant de Monsieur d'Epinac, dans la compagnie d'hommes d'armes d'ordonnances du roi. En cette même année, le 16 août, il figure dans le procès-verbal de la réformation de la coutume de Senlis comme seigneur de Balagny-les-Senlis. Il devient seigneur de Talmay en 1550 par une donation de ses parents, intervenue peu avant la mort de son père. Le 5.01.1551, il rend foi et hommage au roi Henri II des seigneuries de Talmay et Rigny-sur-Saône. En 1553, Louis est encore lieutenant d'une compagnie de 50 lances et donne quittance de sa pension le 28 avril 200. Le 3.11.1555, il se fait représenter ainsi que les habitants de Talmay à la rédaction de la coutume de Sens par les trois états. La terre de Talmay est alors mouvante du roi à cause de sa grosse tour de Sens à laquelle Talmay est inféodé.

Les actes concernant l'administration de son fief de Talmay, qu'il ne possède en fait que de 1551 à 1566, sont limités : deux autorisations d'emprunter octroyées aux habitants (1551), une demande aux mêmes de faire ses foins (1554), des lettres de mairie accordées (1564).

Ses affaires personnelles ne semblent pas très prospères car en 1551, il est en procès contre les vénérables de la sainte Chapelle de Dijon, n'ayant pu leur payer une rente provenant d'une hypothèque sur la maison de Talmay sise à Dijon. En 1564, avec son épouse, il fait reconstruire les communs du château de Talmay. La même année, il acquiert de l'abbaye de Bèze la seigneurie de Jancigny. Louis de Pontailler meurt vers 1566 et est inhumé dans la chapelle de Talmay 201.

Epouse avant le 15.05.1531 Marguerite de Ray 202, dame de Seveux, Saint-Julien, Pleurs, Le Mesnil-Tartarin, Dienville, Arsonval, Chatou, Balagny-les-Senlis, etc., (teste le 29.04.1570 203), fille de Jean de Ray, seigneur de Seveux (+ 1526), et de Philiberte de Goux, dite de Rupt.


D'où :


1) JEAN II, baron de Talmay, qui suit.


2) FRANÇOIS (+ avant le 8.04.1598 204)
seigneur de Vault-le-Ferry, Chevannes, Seveux, Maroz, Rigny-sur-Saône, Balagny-les-Senlis, La Trouillière, Chatou, Vivey et Moilleron, chevalier de l'Ordre du roi de France et gentilhomme ordinaire de sa chambre.

Nous apprenons que lors d’une donation parentale à son égard le 28.02.1548, François de Pontailler est étudiant à l’Université de Paris 205. Il est témoin du contrat de mariage passé à Champlitte le 30.07.1564 entre Rose et Claude de Pontailler 206. Lors du partage effectué par sa mère le 15.09.1568 à Talmay, François reçoit les seigneuries de Vault, La Trouillère, Jully, Balagny, Chatou ainsi qu’une maison à Dijon appelée maison de Talmay 207. En 1575, il apparaît dans le rôle du ban et de l’arrière-ban du bailliage de Sens où il est qualifié de seigneur de Vivey et de Moilleron 208.

Le 27.07.1579, le couple procède à la vente des terres de Marey-sur-Tille et de Vitrey au profit d’Etienne, seigneur de Pricey et de Domarion, président de la chambre des comptes de Dijon 209.

Le 12.02.1587, François et son frère Claude font donations de tous leurs biens à leurs neveux Jean-Louis et Juste, au cas où ils décèderaient sans hoir.

François de Pontailler et Bernarde de Cléron reprennent en fief le 8.01.1580 la seigneurie de Chevannay 210.

Il semble avoir hérité de son oncle la seigneurie de La Trouillière, puisqu’une reconnaissance pour le terrier de la terre de La Trouillère est établie le 1.12.1592 à son profit 211.

Epouse par contrat du 2.06.1560 212 Bernarde de Cléron (citée le 8.04.1598 213), fille de Gui de Cléron, seigneur de Saffres et de Belmont-lès-Vercel (+ 1544), et de Philiberte de Moisy 214. Sans postérité.


3) CLAUDE (+ après le 25.09.1609 215)
seigneur de Seveux, Saint-Julien, Montferrand, Port-sur-Saône, Rigny-sur-Saône, Pusey et Dampierre-sur-Salon, chevalier de la Toison d’or.

Le 10.02.1543, Claude de Pontailler reçoit de ses parents les droits qu’ils possèdent sur la seigneurie de Saint-Julien en Franche-Comté 216. Lors de son mariage avec sa cousine Rose de Pontailler, Claude de Pontailler reçoit de ses parents les seigneuries de Seveux et de Saint Julien. Ainsi le 30.11.1564, Claude présente au gouverneur de la Franche-Comté une requête destinée à lui permettre de prendre possession des dites seigneuries. Ce qui lui est accordé à charge pour lui d'en faire foi et hommage dans les six mois 217. En 1566, Claude de Pontailler vend à Jean d'Achey la seigneurie de Saint-Julien et toutes ses dépendances 218. Claude qui semble être en procès avec sa soeur Antoinette pour, semble-t-il, une question d’héritage, prend connaissance de la sentence rendue le 3.02.1580 par Gilbert Marault, chantre de la cathédrale de Bourges 219. Le 20 octobre de la même année, il est témoin lors de l’établissement du testament de Gabriel de La Perrière, beau-père d’Antoinette 220. En 1582, son épouse Rose est héritière pour un quart de Perrine de Vergy, propriétaire à Champlitte. Claude et son épouse ainsi que les autres héritiers sont impliqués dans un procès intenté par les prévôts et chanoines de l’église de Saint-Christophe de Champlitte 221. En 1584, Claude et Rose procèdent aux dénombrement et reprise de fief des terres et seigneuries de Port-sur-Saône, Montferrand et Pusey 222. Le 18.04.1589, à Gray, le couple assiste au contrat de mariage de Jean-Louis de Pontailler et d’Anne de Vergy. Rose donne 2 000 écus d’or à la mariée, par ailleurs sa nièce. Les donations de biens, effectuées en 1587 par Claude et son frère François, sont rappelées.

Le 11.10.1598, Claude et ses neveux Jean-Louis et Juste, en procès contre leur frère et oncle Olivier de Pontailler, signent un compromis.

En 1602, Claude et Louise-Claire d’Andelot, sa seconde épouse, donnent dénombrement de leur terre et seigneurie de Montferrand, avec ses dépendances aux infants d’Espagne et de Bourgogne, Albert et Isabelle-Claire-Eugénie 223.

Le 25.09.1609, il effectue une donation à Saint-Franchy en Archères au profit de Léonard de La Perrière et de son épouse Antoinette de Pontailler 224.

Epouse 1° au château et à la maison-forte de Champlitte par contrat du 30.07.1564 225 Rose de Pontailler, dame de Montferrand (+ après le 18.04.1589), fille d’Henri de Pontailler, seigneur de Flagey (+ 154Cool, et d’Antoinette de Vergy, dame de Fouvent (c. 1556). Sans postérité.
Epouse 2° avant 1602 Louise-Claire d’Andelot, dame de Montferrand (citée en 1602), fille de Gaspard d’Andelot, baron de Chemilly (+ 1579), et d’Antoinette de Rye 226 (+ 1610). Sans postérité.


4) OLIVIER, auteur de la branche dite d’Olivier, qui sera traitée au chapitre IV § 3.


5) ADRIEN (+ à Malte en 1570 227)
chevalier de Malte.

Adrien de Pontailler est témoin le 30.07.1564 de la passation du contrat de mariage entre son frère et Rose de Pontailler qui se déroule au château de Champlitte 228. Il est tué en combattant les Turcs 227.

Sans alliance.


6) MAGDELAINE (citée de 1554 à 1570, + au château de Brinon vers 1614 229)
dame de Brinon 230.

Magdelaine de Pontailler est citée le 15.09.1568, lorsque sa mère procède au partage de ses biens 231. On apprend lors du testament de Marguerite de Ray, sa mère, que Magdelaine était entrée en religion dans l’ordre des clarisses à l’abbaye de Saint-Menoux près de Moulins et qu’elle avait quitté l’habit pour retourner dans le monde 232

Magdelaine, alors veuve de Blaise de Rabutin, plaide le 6.03.1575 contre Françoise de Verne au sujet de la possession de la seigneurie de Neuville-sous-Brinon 233.

Elle est citée le 3.02.1580 lors de la sentence rendue par Gilbert Marault, chantre de la cathédrale de Bourges dans le conflit qui oppose sa soeur Antoinette à son frère Claude 234.

Epouse 1° après 1572 Blaise II de Rabutin 235, chevalier, baron de Huban, seigneur de Beuvron (+ avant le 6.03.1575 236), fils de Blaise Ier de Rabutin, seigneur de Huban, seigneur de Brinon, Taconnay, Bussy (+ av. 1541 236), et de Françoise de La Porte (en Berry) (c. 1550 236) 237. Dont postérité.

Epouse 2° Claude d’Ancienville 238, seigneur de Villiers-aux-Corneilles, Curcy, Doussigny, La Rivière, Varanges, Ormat, Bailli (cité le 3.02.1580), fils 239 d’Antoine d’Ancienville, seigneur de Villiers-aux-Corneilles, Venteuil, Saint-Benoît, Réveillon (+ 1550), et de Luce d’Autry, dame de Magneux (c. 1556). Dont postérité.


7) CHRÉTIENNE 240 (+ vers 1584)

Chrétienne de Pontailler est citée le 15.09.1568, lorsque sa mère procède au partage de ses biens 241.

Epouse le 22.10.1556 242 Claude d’Oiselay, seigneur de Villers-Chemin, Lavigney (+ en 1579), fils de 243 Claude d’Oiselay, seigneur de Frasne-le-Château, Villers-Chemin et Lavigney (+ 1542), et de Huguette de Damas (c. 1553). Dont postérité.


Cool ANTOINETTE (citée en 1597 244, citée le 25.09.1609 245)

Antoinette de Pontailler est citée dans le testament de sa mère établi le 15.09.1568 où elle apparaît comme religieuse à Saint-Menoux, près de Moulins. Elle obtient une hypothèque de sur le fief de Vaubrefroy 246. Antoinette n’a pas accepté sa situation de religieuse et porte l’affaire devant une justice religieuse puisque le 3.02.1580 Gilbert Marault, chantre de la cathédrale de Bourges, rend une sentence libérant Antoinette de ses vœux monastiques. Elle plaide le fait d’avoir été placée en bas âge dans ce couvent. Ce retour dans le siècle ne semblait pas arranger les affaires de son frère Claude puisqu’il s’oppose à cette décision, sans doute fallait-il doter cette sœur en vue de son mariage 247.

Le 25.09.1609, Antoinette et son mari reçoivent à Saint-Franchy-en-Archères une donation de son frère Claude qui se « sent dans la vieillesse 245».

Epouse après le 15.09.1568 248 Léonard de La Perrière, seigneur de Billy, Saint-Franchy-en-Archère 249, Semelins, La Bretonnière, Champrobert, Le Bouchet, Le Mont de Cizely, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi (+ après le 14.05.1615 250), fils de 251 Gabriel de La Perrière, chevalier de l'ordre du roi, lieutenant-général du Nivernais (c. 1580 252), et de Charlotte de Montmorillon, dame de Bazoches et du Bouchet. Dont postérité.


9) PAULE (citée le 3.02.1580 253)

Lors du partage de ses biens le 15.09.1568, Marguerite de Ray promet à sa fille Paule une somme de 5 000 livres. Ses frères Jean, François et Claude se portent garant pour cette somme au cas où leur mère n’aurait pas le temps de le lui attribuer 254. Dans le testament de sa mère du 29.04.1570, Paule se voit octroyer ses bijoux 255.

Epouse par contrat le 23.08.1575 256 Jean de Marmier, baron de Longwy (en partie), seigneur de Gatey et de Chavannes, maréchal de camp général en Flandre, fils d’Hugues de Marmier, président au Parlement de Dole 257, et 256 d’Anne de Poligny. Dont postérité.

201) Résumé de Gabriel DUMAY III.

202) Elle était veuve de Guillaume de Grandpré, comte de Dampierre-en-Astenois, baron d’Argillières (+ 1526). Il était seigneur de la moitié de Dienville et pour partie d’Arsonval, cf. Alphonse ROSEROT I-37.

203) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 18. Detlev SCHWENNICKE III/2-350 indique en outre que Marguerite de Ray épouse en troisièmes noces René de Clermont d’Amboise, ce qui semble étonnant. Dans son testament de 1570, elle est dite veuve de Louis de Pontailler. D’autre part, son premier mariage est antérieur à 1526. Cette allégation semble avoir été reprise chez Ernest PETIT II-477. Detlev SCHWENNICKE III/3-443 « Ray » ne mentionne pas cette alliance.

204) B.N. Mss. Dossiers Bleus 535, à cette date son épouse Bernarde de Cléron est mentionnée comme veuve de François de Pontailler.

205) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 9.

206) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2130 - Pontailler 1383-1616 - fiche 15.

207) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 17.

20Cool Maurice ROY, op. cit., p. 238.

209) Recueil de Jean-Baptiste PEINCEDE XIX-363.

210) Recueil de Jean-Baptiste PEINCEDE IX-282.

211) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 29.

212) R.P. ANSELME II-871.

213) B.N. Mss. Dossiers Bleus 535, date à laquelle elle est citée dans un procès qui l’oppose à son beau-frère Claude de Pontailler, au sujet des biens de feus Louis de Pontailler et son fils François.

214) Detlev SCHWENNICKE III/2-350.

215) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 31.

216) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 7.

217) Gabriel DUMAY III-68 et 69.

21Cool A.D. du Doubs 7 E 3988.

219) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 25.

220) B.N. Mss. Carré d’Hozier 490, <b style="color:black;background-color:#ffff66">aimable</b> <b style="color:black;background-color:#a0ffff">communication</b> d’Odile GRANGÉ.

221) A.D. du Doubs. 7E 3897.

222) A.D. du Doubs 7E 3988.

223) A.D. du Doubs 7E 3668.

224) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 31.

225) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 15.

226) Detlev SCHWENNICKE III/2-350, pour Tiburce de MESMAY, op. cit., Louise-Claire est fille de Jean d’Andelot, seigneur de Myon (+ le 26.12.1556), et de Philippotte de Hoves.

227) Ernest PETIT II-477.

22Cool A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 15.

229) Michèle RAFFEAU – La terre de Huban – p. 129, cite sa
source provenant de papiers privés d’après une généalogie de Parfait de PRUNELÉ sur la Maison de Juneau.

230) Qualifiée comme telle par R.P. ANSELME II-871.

231) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 17.

232) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 18.

233) A.D. de la Nièvre 6 F 19.

234) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 25.

235) Il avait épousé en 1554 Françoise de La Porte (+ 1572), fille de Claude de La Porte, seigneur de Saint-Georges, Asnière, Veaugres, Pesselière (+ 1507), et de Marguerite de Fontenay.

236) A.D. de la Nièvre 6 F 19.

237) B.N. Mss. Fr 39029, famille de La Porte en Berry, <b style="color:black;background-color:#ffff66">aimable</b> <b style="color:black;background-color:#a0ffff">communication</b> d’Odile GRANGÉ.

23Cool Il avait épousé dès 1557 Marguerite Lescot, fille de Léon Lescot, seigneur de Lissy, et de Marie Chevrière de Pauldy.

239) Edouard de SAINT PHALLE, Héraldique & Généalogie n° 157 - pp. 381-382, réponse à la question 00.III.555.

240) Prénommée également Christine par A.D. de la Nièvre Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 17.

241) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 15.

242) Tiburce de MESMAY, op. cit., p. 1842.

243) Detlev SCHWENNICKE III/3-431.

244) Jacques de SORNAY - Epigraphe héraldique du département de la Nièvre - p. 112 indique que sur le plafond de l’une des pièces du château de Saint-Franchy, apparaissent les armes des La Perrière et de Pontailler avec la date de 1597.

245) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 31.

246) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 17.

247) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 25.

24Cool Dans le testament de sa mère Antoinette apparaît comme religieuse à Saint-Menoux.

249) Ernest PETIT II-477 et Detlev SCHWENNICKE III/2-350.

250) A.D. de la Nièvre, fichier, Henri de FLAMARE 2310 -Pontailler 1383-1616 - fiche 32.

251) Réponse de M. de QUINCEROT, Héraldique & Généalogie n° 159, p. 169, à notre question 00.IV.1069. Les sources citées sont Henri de LA PERRIERE - Notes sur la Maison de La Perrière - Paris 1938 et Inventaire Peincédé A.D. de la Côte d’Or, t. VIII, fiefs de Montagne.

252) B.N. Mss. Carré d’Hozier 490, <b style="color:black;background-color:#ffff66">aimable</b> <b style="color:black;background-color:#a0ffff">communication</b> d’Odile
GRANGÉ.

253) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 25.

254) A.D. de la Nièvre, fichier, Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 17.

255) A.D. de la Nièvre, fichier, Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 18.

256) François AUBERT de LA CHESNAYE-DESBOIS - Dictionnaire de la noblesse – t. IX, <b style="color:black;background-color:#ffff66">aimable</b> <b style="color:black;background-color:#a0ffff">communication</b> d’Odile GRANGÉ.




----- Message d'origine -----
Je suis moi-même à la recherche d'info sur les derniers Ray seigneurs de Seuveux et de Saint Julien (la Roche Morée)

a) François de Ray, Seigneur de Seveux a épousé Claude de Hangest
b) Jean de Ray, Seigneur de Pleur a épousé Philiberte de Goux
c) Marguerite de Ray a épousé Guy de Pontalier
d) Paule de Pontalier a épousé Jean de Marmier
e) Rose de Ray, épouse son cousin Alexandre de Marmier Seigneur de Seveux
(généalogie extraite du Livre de René PORRO, Voiles Blanches à Venise, les Aventures de la Quatrième Croisade)

François de Ray est-il mort en Franche Comté ?

 

Annette Laporte
Canada
Posté le:
18/2/2007 06:45
Sujet du message:
RE: de La Porte
Répondre            
Email:
annette.laporte000@sympatico.ca
 
Dans les dossiers genealogique de Roquebrune il cite que jacques de Laporte dit St. Georges est de la ligne de Claude de Laporte Seigneur de Saint Georges, Asnieres, Veaugres Pesseliere, mais je ne peut pas trouvez la filiation. Auriez-vous des informations qui m'aiderais?


----- Message d'origine -----
Je cherche des informations sur Henri des MAILLOTS mort en 1492 au Château de BRACON près de Salins. Date de naissance. Nom de son (ou ses) épouse (s).

----- Message d'origine -----

Ce que je peux répondre sur la famille de Ray dont je dispose de quelques éléements dans mon dernier livre co-écrit avec Jean GOUGET - Les comtes de Blois et de Champagne et leur descendance agnatique - Perrigny sur l'Ognon - Saint Séastien de Morsent 2004

Antoine de RAY, sgr de Seveux (+ 1490)
x Jeanne de VIENNE, dame de Roulans (c.1472)

d'où :

François de RAY, sgr de Seveux (+ 1516)
x Claude de HANGEST, dame de Pleur
d'où :

Jean de RAY, sgr de Seveux (+ 1526)
x Philibert de GOUX, dit de Rupt
d'où :

Marguerite de RAY, dame de SEVEUX (c. 1570)
x Louis de PONTAILLER, baron de Talmay (+ 1566)

Source dans mon livre arbre généalogique AS p. 324

Je vous laisse également ces renseignements :

pp. 304-307

XVIII




LOUIS (+ avant le 19.10.1566)
baron de Talmay, seigneur d'Heuilley, Drambon, Barges, Jancigny, Vault-le-Ferry, Rigny-sur-Saône, Balagny-les-Senlis j.u.., chevalier de l’Ordre de Saint-Michel.

Quand en 1531, Louis de Pontailler épouse Marguerite de Ray, il n'est encore que seigneur de Vault. Il doit probablement passer les premières années qui suivent son mariage dans les terres provenant de sa femme. En 1539, il est lieutenant de Monsieur d'Epinac, dans la compagnie d'hommes d'armes d'ordonnances du roi. En cette même année, le 16 août, il figure dans le procès-verbal de la réformation de la coutume de Senlis comme seigneur de Balagny-les-Senlis. Il devient seigneur de Talmay en 1550 par une donation de ses parents, intervenue peu avant la mort de son père. Le 5.01.1551, il rend foi et hommage au roi Henri II des seigneuries de Talmay et Rigny-sur-Saône. En 1553, Louis est encore lieutenant d'une compagnie de 50 lances et donne quittance de sa pension le 28 avril 200. Le 3.11.1555, il se fait représenter ainsi que les habitants de Talmay à la rédaction de la coutume de Sens par les trois états. La terre de Talmay est alors mouvante du roi à cause de sa grosse tour de Sens à laquelle Talmay est inféodé.

Les actes concernant l'administration de son fief de Talmay, qu'il ne possède en fait que de 1551 à 1566, sont limités : deux autorisations d'emprunter octroyées aux habitants (1551), une demande aux mêmes de faire ses foins (1554), des lettres de mairie accordées (1564).

Ses affaires personnelles ne semblent pas très prospères car en 1551, il est en procès contre les vénérables de la sainte Chapelle de Dijon, n'ayant pu leur payer une rente provenant d'une hypothèque sur la maison de Talmay sise à Dijon. En 1564, avec son épouse, il fait reconstruire les communs du château de Talmay. La même année, il acquiert de l'abbaye de Bèze la seigneurie de Jancigny. Louis de Pontailler meurt vers 1566 et est inhumé dans la chapelle de Talmay 201.

Epouse avant le 15.05.1531 Marguerite de Ray 202, dame de Seveux, Saint-Julien, Pleurs, Le Mesnil-Tartarin, Dienville, Arsonval, Chatou, Balagny-les-Senlis, etc., (teste le 29.04.1570 203), fille de Jean de Ray, seigneur de Seveux (+ 1526), et de Philiberte de Goux, dite de Rupt.


D'où :


1) JEAN II, baron de Talmay, qui suit.


2) FRANÇOIS (+ avant le 8.04.1598 204)
seigneur de Vault-le-Ferry, Chevannes, Seveux, Maroz, Rigny-sur-Saône, Balagny-les-Senlis, La Trouillière, Chatou, Vivey et Moilleron, chevalier de l'Ordre du roi de France et gentilhomme ordinaire de sa chambre.

Nous apprenons que lors d’une donation parentale à son égard le 28.02.1548, François de Pontailler est étudiant à l’Université de Paris 205. Il est témoin du contrat de mariage passé à Champlitte le 30.07.1564 entre Rose et Claude de Pontailler 206. Lors du partage effectué par sa mère le 15.09.1568 à Talmay, François reçoit les seigneuries de Vault, La Trouillère, Jully, Balagny, Chatou ainsi qu’une maison à Dijon appelée maison de Talmay 207. En 1575, il apparaît dans le rôle du ban et de l’arrière-ban du bailliage de Sens où il est qualifié de seigneur de Vivey et de Moilleron 208.

Le 27.07.1579, le couple procède à la vente des terres de Marey-sur-Tille et de Vitrey au profit d’Etienne, seigneur de Pricey et de Domarion, président de la chambre des comptes de Dijon 209.

Le 12.02.1587, François et son frère Claude font donations de tous leurs biens à leurs neveux Jean-Louis et Juste, au cas où ils décèderaient sans hoir.

François de Pontailler et Bernarde de Cléron reprennent en fief le 8.01.1580 la seigneurie de Chevannay 210.

Il semble avoir hérité de son oncle la seigneurie de La Trouillière, puisqu’une reconnaissance pour le terrier de la terre de La Trouillère est établie le 1.12.1592 à son profit 211.

Epouse par contrat du 2.06.1560 212 Bernarde de Cléron (citée le 8.04.1598 213), fille de Gui de Cléron, seigneur de Saffres et de Belmont-lès-Vercel (+ 1544), et de Philiberte de Moisy 214. Sans postérité.


3) CLAUDE (+ après le 25.09.1609 215)
seigneur de Seveux, Saint-Julien, Montferrand, Port-sur-Saône, Rigny-sur-Saône, Pusey et Dampierre-sur-Salon, chevalier de la Toison d’or.

Le 10.02.1543, Claude de Pontailler reçoit de ses parents les droits qu’ils possèdent sur la seigneurie de Saint-Julien en Franche-Comté 216. Lors de son mariage avec sa cousine Rose de Pontailler, Claude de Pontailler reçoit de ses parents les seigneuries de Seveux et de Saint Julien. Ainsi le 30.11.1564, Claude présente au gouverneur de la Franche-Comté une requête destinée à lui permettre de prendre possession des dites seigneuries. Ce qui lui est accordé à charge pour lui d'en faire foi et hommage dans les six mois 217. En 1566, Claude de Pontailler vend à Jean d'Achey la seigneurie de Saint-Julien et toutes ses dépendances 218. Claude qui semble être en procès avec sa soeur Antoinette pour, semble-t-il, une question d’héritage, prend connaissance de la sentence rendue le 3.02.1580 par Gilbert Marault, chantre de la cathédrale de Bourges 219. Le 20 octobre de la même année, il est témoin lors de l’établissement du testament de Gabriel de La Perrière, beau-père d’Antoinette 220. En 1582, son épouse Rose est héritière pour un quart de Perrine de Vergy, propriétaire à Champlitte. Claude et son épouse ainsi que les autres héritiers sont impliqués dans un procès intenté par les prévôts et chanoines de l’église de Saint-Christophe de Champlitte 221. En 1584, Claude et Rose procèdent aux dénombrement et reprise de fief des terres et seigneuries de Port-sur-Saône, Montferrand et Pusey 222. Le 18.04.1589, à Gray, le couple assiste au contrat de mariage de Jean-Louis de Pontailler et d’Anne de Vergy. Rose donne 2 000 écus d’or à la mariée, par ailleurs sa nièce. Les donations de biens, effectuées en 1587 par Claude et son frère François, sont rappelées.

Le 11.10.1598, Claude et ses neveux Jean-Louis et Juste, en procès contre leur frère et oncle Olivier de Pontailler, signent un compromis.

En 1602, Claude et Louise-Claire d’Andelot, sa seconde épouse, donnent dénombrement de leur terre et seigneurie de Montferrand, avec ses dépendances aux infants d’Espagne et de Bourgogne, Albert et Isabelle-Claire-Eugénie 223.

Le 25.09.1609, il effectue une donation à Saint-Franchy en Archères au profit de Léonard de La Perrière et de son épouse Antoinette de Pontailler 224.

Epouse 1° au château et à la maison-forte de Champlitte par contrat du 30.07.1564 225 Rose de Pontailler, dame de Montferrand (+ après le 18.04.1589), fille d’Henri de Pontailler, seigneur de Flagey (+ 154Cool, et d’Antoinette de Vergy, dame de Fouvent (c. 1556). Sans postérité.
Epouse 2° avant 1602 Louise-Claire d’Andelot, dame de Montferrand (citée en 1602), fille de Gaspard d’Andelot, baron de Chemilly (+ 1579), et d’Antoinette de Rye 226 (+ 1610). Sans postérité.


4) OLIVIER, auteur de la branche dite d’Olivier, qui sera traitée au chapitre IV § 3.


5) ADRIEN (+ à Malte en 1570 227)
chevalier de Malte.

Adrien de Pontailler est témoin le 30.07.1564 de la passation du contrat de mariage entre son frère et Rose de Pontailler qui se déroule au château de Champlitte 228. Il est tué en combattant les Turcs 227.

Sans alliance.


6) MAGDELAINE (citée de 1554 à 1570, + au château de Brinon vers 1614 229)
dame de Brinon 230.

Magdelaine de Pontailler est citée le 15.09.1568, lorsque sa mère procède au partage de ses biens 231. On apprend lors du testament de Marguerite de Ray, sa mère, que Magdelaine était entrée en religion dans l’ordre des clarisses à l’abbaye de Saint-Menoux près de Moulins et qu’elle avait quitté l’habit pour retourner dans le monde 232

Magdelaine, alors veuve de Blaise de Rabutin, plaide le 6.03.1575 contre Françoise de Verne au sujet de la possession de la seigneurie de Neuville-sous-Brinon 233.

Elle est citée le 3.02.1580 lors de la sentence rendue par Gilbert Marault, chantre de la cathédrale de Bourges dans le conflit qui oppose sa soeur Antoinette à son frère Claude 234.

Epouse 1° après 1572 Blaise II de Rabutin 235, chevalier, baron de Huban, seigneur de Beuvron (+ avant le 6.03.1575 236), fils de Blaise Ier de Rabutin, seigneur de Huban, seigneur de Brinon, Taconnay, Bussy (+ av. 1541 236), et de Françoise de La Porte (en Berry) (c. 1550 236) 237. Dont postérité.

Epouse 2° Claude d’Ancienville 238, seigneur de Villiers-aux-Corneilles, Curcy, Doussigny, La Rivière, Varanges, Ormat, Bailli (cité le 3.02.1580), fils 239 d’Antoine d’Ancienville, seigneur de Villiers-aux-Corneilles, Venteuil, Saint-Benoît, Réveillon (+ 1550), et de Luce d’Autry, dame de Magneux (c. 1556). Dont postérité.


7) CHRÉTIENNE 240 (+ vers 1584)

Chrétienne de Pontailler est citée le 15.09.1568, lorsque sa mère procède au partage de ses biens 241.

Epouse le 22.10.1556 242 Claude d’Oiselay, seigneur de Villers-Chemin, Lavigney (+ en 1579), fils de 243 Claude d’Oiselay, seigneur de Frasne-le-Château, Villers-Chemin et Lavigney (+ 1542), et de Huguette de Damas (c. 1553). Dont postérité.


Cool ANTOINETTE (citée en 1597 244, citée le 25.09.1609 245)

Antoinette de Pontailler est citée dans le testament de sa mère établi le 15.09.1568 où elle apparaît comme religieuse à Saint-Menoux, près de Moulins. Elle obtient une hypothèque de sur le fief de Vaubrefroy 246. Antoinette n’a pas accepté sa situation de religieuse et porte l’affaire devant une justice religieuse puisque le 3.02.1580 Gilbert Marault, chantre de la cathédrale de Bourges, rend une sentence libérant Antoinette de ses vœux monastiques. Elle plaide le fait d’avoir été placée en bas âge dans ce couvent. Ce retour dans le siècle ne semblait pas arranger les affaires de son frère Claude puisqu’il s’oppose à cette décision, sans doute fallait-il doter cette sœur en vue de son mariage 247.

Le 25.09.1609, Antoinette et son mari reçoivent à Saint-Franchy-en-Archères une donation de son frère Claude qui se « sent dans la vieillesse 245».

Epouse après le 15.09.1568 248 Léonard de La Perrière, seigneur de Billy, Saint-Franchy-en-Archère 249, Semelins, La Bretonnière, Champrobert, Le Bouchet, Le Mont de Cizely, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi (+ après le 14.05.1615 250), fils de 251 Gabriel de La Perrière, chevalier de l'ordre du roi, lieutenant-général du Nivernais (c. 1580 252), et de Charlotte de Montmorillon, dame de Bazoches et du Bouchet. Dont postérité.


9) PAULE (citée le 3.02.1580 253)

Lors du partage de ses biens le 15.09.1568, Marguerite de Ray promet à sa fille Paule une somme de 5 000 livres. Ses frères Jean, François et Claude se portent garant pour cette somme au cas où leur mère n’aurait pas le temps de le lui attribuer 254. Dans le testament de sa mère du 29.04.1570, Paule se voit octroyer ses bijoux 255.

Epouse par contrat le 23.08.1575 256 Jean de Marmier, baron de Longwy (en partie), seigneur de Gatey et de Chavannes, maréchal de camp général en Flandre, fils d’Hugues de Marmier, président au Parlement de Dole 257, et 256 d’Anne de Poligny. Dont postérité.

201) Résumé de Gabriel DUMAY III.

202) Elle était veuve de Guillaume de Grandpré, comte de Dampierre-en-Astenois, baron d’Argillières (+ 1526). Il était seigneur de la moitié de Dienville et pour partie d’Arsonval, cf. Alphonse ROSEROT I-37.

203) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 18. Detlev SCHWENNICKE III/2-350 indique en outre que Marguerite de Ray épouse en troisièmes noces René de Clermont d’Amboise, ce qui semble étonnant. Dans son testament de 1570, elle est dite veuve de Louis de Pontailler. D’autre part, son premier mariage est antérieur à 1526. Cette allégation semble avoir été reprise chez Ernest PETIT II-477. Detlev SCHWENNICKE III/3-443 « Ray » ne mentionne pas cette alliance.

204) B.N. Mss. Dossiers Bleus 535, à cette date son épouse Bernarde de Cléron est mentionnée comme veuve de François de Pontailler.

205) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 9.

206) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2130 - Pontailler 1383-1616 - fiche 15.

207) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 17.

20Cool Maurice ROY, op. cit., p. 238.

209) Recueil de Jean-Baptiste PEINCEDE XIX-363.

210) Recueil de Jean-Baptiste PEINCEDE IX-282.

211) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 29.

212) R.P. ANSELME II-871.

213) B.N. Mss. Dossiers Bleus 535, date à laquelle elle est citée dans un procès qui l’oppose à son beau-frère Claude de Pontailler, au sujet des biens de feus Louis de Pontailler et son fils François.

214) Detlev SCHWENNICKE III/2-350.

215) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 31.

216) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 7.

217) Gabriel DUMAY III-68 et 69.

21Cool A.D. du Doubs 7 E 3988.

219) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 25.

220) B.N. Mss. Carré d’Hozier 490, <b style="color:black;background-color:#ffff66">aimable</b> <b style="color:black;background-color:#a0ffff">communication</b> d’Odile GRANGÉ.

221) A.D. du Doubs. 7E 3897.

222) A.D. du Doubs 7E 3988.

223) A.D. du Doubs 7E 3668.

224) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 31.

225) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 15.

226) Detlev SCHWENNICKE III/2-350, pour Tiburce de MESMAY, op. cit., Louise-Claire est fille de Jean d’Andelot, seigneur de Myon (+ le 26.12.1556), et de Philippotte de Hoves.

227) Ernest PETIT II-477.

22Cool A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 15.

229) Michèle RAFFEAU – La terre de Huban – p. 129, cite sa
source provenant de papiers privés d’après une généalogie de Parfait de PRUNELÉ sur la Maison de Juneau.

230) Qualifiée comme telle par R.P. ANSELME II-871.

231) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 17.

232) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 18.

233) A.D. de la Nièvre 6 F 19.

234) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 25.

235) Il avait épousé en 1554 Françoise de La Porte (+ 1572), fille de Claude de La Porte, seigneur de Saint-Georges, Asnière, Veaugres, Pesselière (+ 1507), et de Marguerite de Fontenay.

236) A.D. de la Nièvre 6 F 19.

237) B.N. Mss. Fr 39029, famille de La Porte en Berry, <b style="color:black;background-color:#ffff66">aimable</b> <b style="color:black;background-color:#a0ffff">communication</b> d’Odile GRANGÉ.

23Cool Il avait épousé dès 1557 Marguerite Lescot, fille de Léon Lescot, seigneur de Lissy, et de Marie Chevrière de Pauldy.

239) Edouard de SAINT PHALLE, Héraldique & Généalogie n° 157 - pp. 381-382, réponse à la question 00.III.555.

240) Prénommée également Christine par A.D. de la Nièvre Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 17.

241) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 15.

242) Tiburce de MESMAY, op. cit., p. 1842.

243) Detlev SCHWENNICKE III/3-431.

244) Jacques de SORNAY - Epigraphe héraldique du département de la Nièvre - p. 112 indique que sur le plafond de l’une des pièces du château de Saint-Franchy, apparaissent les armes des La Perrière et de Pontailler avec la date de 1597.

245) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 31.

246) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 17.

247) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 25.

24Cool Dans le testament de sa mère Antoinette apparaît comme religieuse à Saint-Menoux.

249) Ernest PETIT II-477 et Detlev SCHWENNICKE III/2-350.

250) A.D. de la Nièvre, fichier, Henri de FLAMARE 2310 -Pontailler 1383-1616 - fiche 32.

251) Réponse de M. de QUINCEROT, Héraldique & Généalogie n° 159, p. 169, à notre question 00.IV.1069. Les sources citées sont Henri de LA PERRIERE - Notes sur la Maison de La Perrière - Paris 1938 et Inventaire Peincédé A.D. de la Côte d’Or, t. VIII, fiefs de Montagne.

252) B.N. Mss. Carré d’Hozier 490, <b style="color:black;background-color:#ffff66">aimable</b> <b style="color:black;background-color:#a0ffff">communication</b> d’Odile
GRANGÉ.

253) A.D. de la Nièvre, fichier Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 25.

254) A.D. de la Nièvre, fichier, Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 17.

255) A.D. de la Nièvre, fichier, Henri de FLAMARE 2310 - Pontailler 1383-1616 - fiche 18.

256) François AUBERT de LA CHESNAYE-DESBOIS - Dictionnaire de la noblesse – t. IX, <b style="color:black;background-color:#ffff66">aimable</b> <b style="color:black;background-color:#a0ffff">communication</b> d’Odile GRANGÉ.




----- Message d'origine -----
Je suis moi-même à la recherche d'info sur les derniers Ray seigneurs de Seuveux et de Saint Julien (la Roche Morée)

a) François de Ray, Seigneur de Seveux a épousé Claude de Hangest
b) Jean de Ray, Seigneur de Pleur a épousé Philiberte de Goux
c) Marguerite de Ray a épousé Guy de Pontalier
d) Paule de Pontalier a épousé Jean de Marmier
e) Rose de Ray, épouse son cousin Alexandre de Marmier Seigneur de Seveux
(généalogie extraite du Livre de René PORRO, Voiles Blanches à Venise, les Aventures de la Quatrième Croisade)

François de Ray est-il mort en Franche Comté ?


 

stéfanpucci
Posté le:
16/12/2007 22:18
Sujet du message:
RE: François de Ray & Claude de Hangest
Répondre            
 
Après vérification je vous confirme : Guillaume de Hangest époux de Marguerite de Torcenay a bien eu 2 filles :
l'ainée Louise a épousé Jacques de Grandpré, d'où Madeleine de Grandpré,
la cadette Claude de Hangest a épousé François de Ray Seigneur de Seveux.

 

Poster un nouveau message Répondre au message
  Pages: 1

M'inscrire M'inscrire Me connecter Me connecter Mot de passe oublié Mot de passe oublié Retour au forum Retour au forum




Pour apercevoir tous les messages
d'un message principal, cocher la case après le titre du message.